Interview :


" Je pense n'être qu'un témoin, j'essaye de décrire avec mes photos une histoire, un paysage, de façon simple et authentique pour une meilleure compréhension du monde dans lequel nous vivons.

J'aime aller à la recherche de la plus belle lumière qui va sublimer un paysage, la lumière est ma peinture, la nature sa toile, mon œil tente simplement de saisir l'instant de la rencontre magique entre ces différents éléments. J'aimerais que mes photos reflètent ce moment de beauté à l'état pure où l'émotion m'envahit.

Je ne transforme pas la réalité, je me contente de saisir l'instant. La photo est très superficielle dans sa forme première, elle est le reflet d'une émotion, mais si elle peut provoquer chez celui ou celle qui la regarde cette même émotion, et encore mieux une réflexion et parfois une action, alors elle a sa raison d'être.

Je souhaite que mes photos aident les gens à prendre conscience que ces paysages extraordinaires qui nous entourent sont d'une extrême fragilité et qu'ils nécessitent une protection permanente. L'espèce humaine est la seule espèce du monde animale à se détruire entre elle, et elle détruit également son environnement, pourtant indispensable à sa survie.

La nature donne à l'homme sa véritable dimension, sa grandeur tout en lui montrant sa fragilité devant les éléments, comme les volcans. La vie d'un homme à l'échelle géologique ne représente strictement rien, pourtant les traces qu'il peut laisser derrière lui peuvent être incroyablement destructrices. … ".